Et si l’art pouvait nous guérir !

Le 10 mars 2021 , mis à jour le 30 mai 2021 — 5 minutes de lecture
Art et bien être

France Culture a publié sur sa page Facebook une vidéo étonnante. Un tableau peut guérir de la maladie de Parkinson, des notes de musique peuvent augmenter la durée de vie d’un malade du cancer. Art et bien-être un remède à découvrir. À Montréal, si vous souffrez de maladie chroniques comme le diabète, ou si vous êtes en soins palliatifs, votre médecin peut vous donner une « prescription muséale ». Votre médecin va vous faire une ordonnance pour visiter un musée. C’est de l’art thérapeutique, suivre une chimiothérapie en musique permet d’atténuer les effets secondaires. Source France Culture.

L’art nous aide chaque jour à vivre mieux

Ce n’est pas un soin réservé au cancer, une douleur, une fatigue, des nausées, une perte d’appétit, des malaises… peuvent également être traités avec l’art. Musique et arts visuels permettent de lutter contre la maladie d’Alzheimer. L’art aide les malades à raviver leurs souvenirs, leurs goûts, leur identité. L’art va réveiller des vieux souvenir et stimuler la mémoire.

Pierre Lemarquis, neurologue, étudie l’impact des arts sur notre cerveau, c’est Aristote qui a peut-être le premier conceptualisé l’effet cathartique* de l’art. Il nous dit dans son art poétique que si on va au théâtre, le fait de regarder les acteurs ça nous permet de vivre par transitivité leurs émotions et donc peut-être de se purger de nos pulsions. Aristote est confirmé par les travaux des neurosciences.

Les neurones de notre cerveau
Image Pixabay

L’art agit comme un antidépresseur

En observant un tableau, on ressent une palette d’émotions, de sensations, c’est en partie parce que l’art provoque des réactions chimiques dans notre cerveau. On peut considérer qu’il agit presque comme un médicament parce que qu’est-ce qu’on trouve comme bonnes substances qui sont sécrétées en réaction en particulier à une œuvre d’art ? On va avoir de la dopamine, il y a certainement sécrétion de sérotonine, ce que l’on trouve dans tous les antidépresseurs, on va avoir aussi des effets sur la morphine endogène.

Ces hormones jouent un rôle essentiel dans notre organisme. La dopamine, par exemple, est impliquée dans la motricité. C’est cette substance qui manque aux personnes atteintes de Parkinson. Elle agit également directement sur la partie de notre cerveau qui gère l’élan vital, notre envie de vivre.

La Joconde
Image Pixabay

Le pouvoir étonnant de la Joconde sur notre bien-être

Quant aux visites au musée des patients diabétiques, elles leur permettent d’augmenter leurs taux de cortisol et de sérotonine. On sait aussi que quand on voit une œuvre d’art, par exemple si on regarde la Joconde, notre cerveau fonctionne comme si on était réellement face à une femme, face à Mona Lisa elle-même. Comme si on était en train de discuter avec elle. Curieusement, les œuvres d’art qui ne sont pas des entités biologiques sont perçues par notre cerveau comme si c’était des personnes vivantes.

En assimilant l’art à des personnes, notre cerveau active les neurones miroirs liés aux circuits de l’empathie, ce qui explique qu’une chanson puisse vous réconforter. L’art active les circuits neuronaux du plaisir et de la récompense, stimulant ainsi notre goût de la vie.

Découvrez nos créations

Les arts ont un impact sur la santé

En 2019, l’OMS a publié un rapport basé sur 900 articles scientifiques. Les chercheurs ont réparti l’art en 5 catégories, arts visuels, arts de la scène, culture (musée, festivale, …), arts numériques et littérature. Dans toutes ces catégories, les résultats sont positifs sur l’impact de l’art sur la santé. Les arts apportent une aide psychologique, physiologique, social et comportementale. Pourtant cette piste médicale est largement sous-exploitée aujourd’hui. L’OMS préconise, par exemple, de développer l’accès à la musique lors d’opérations, l’art dans les hôpitaux « Un jour on saura peut-être qu’il n’y avait pas d’art mais seulement de la médecine. » J.M.G. Le Clézio. Retrouvez tout cela dans « L’art qui guérit de Pierre Lemarquis » Édition Hazan.

Et bien si on nous avait dit que nos créations pouvaient aider à soigner, nous aurions été très surpris. Si elles peuvent vous faire du bien nous en sommes très heureux.

Effet cathartique*« Le traitement cathartique ou méthode cathartique, développée par le médecin autrichien Josef Breuer, est une méthode qui consiste à faire tomber les barrières psychologiques du patient par hypnose pour réveiller les souvenirs traumatiques enfouis, à l’origine de troubles, générant ainsi une décharge émotionnelle à valeur libératrice. ».

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.